Le bien-être au quotidien

juin 13, 2018

Le bien-être au quotidien

Le bien-être au quotidien

Qui ne rêve pas de vivre un bien-être total au quotidien? Qui ne rêve pas de cette plénitude en soi? Pour certains, cet état de grâce semble inaccessible; pourtant, il est possible d’y accéder.

Les limites que l’humain s’impose au quotidien sont récurrentes et l’énergie qu’il déploie à les nourrir fait partie d’un mode de vie qui, apparemment, a fini par appartenir au commun des mortels. Mais est-ce vraiment ce à quoi l’humain aspire? Celui-ci a pourtant bel et bien érigé ces voiles limitatifs qui, avec les expériences vécues et ce qu’on lui a enseigné au cours de la vie, ont fini par devenir des croyances qui se sont ancrées, petit à petit, en lui. Pour cette personne, le bien-être intérieur est alors devenu inatteignable, en raison d’une perception erronée et construite de toutes pièces par l’être lui-même.

Se donner du temps et faire de l’observation de soi seront nécessaires pour permettre à ces croyances de se dissiper et de se transformer en possibilités ou en objectifs atteignables. Le pouvoir que nous laissons à ces limites correspondra au résultat même de ce qui sera accessible ou non.

Suis-je axé vers ma raison d’être? Suis-je simplement à cet endroit dans ma vie parce que c’est ce que l’on m’a indiqué? Le bien-être passera non seulement par la réponse à ces questions, mais également par les choix que je fais et qui sont ou ne sont pas orientés vers mon être. Je me dois de me concentrer sur les vraies choses, sur l’essentiel de la vie et je me dois d’utiliser mes forces pour m’accomplir en totalité.

Tous les matins, j’ai la possibilité de décider de la façon dont je vivrai cette journée, et ce, malgré tout ce que pourra comporter celle-ci. Me limiter à vouloir que la journée se termine sans lui avoir permis de commencer est un refus à la vie. Laisser du pouvoir à chaque crainte, à chaque déception, à chaque pensée et à chaque guerre intérieure est aussi un refus à la vie. Chaque fois que le soleil se lève, j’ai le droit de décider de faire de cette journée un nouveau départ.

Se permettre d’ÊTRE devrait être sous-jacent à l’expérience de la vie. Que faut-il donc à l’être humain pour qu’il décide de rendre possible ce bien-être intérieur? Il est vrai que je peux me dire, à chaque difficulté rencontrée, que ce n’est pas facile. Ceci dit, chaque phrase négative prononcée donne du pouvoir à celle-ci et freine l’atteinte de cet état de plénitude.

Peu importe d’où tu viens, peu importe ton histoire, peu importe ton état physique, tu as ce droit d’être dans cet état de sérénité. À toi maintenant de décider si le bien-être, c’est maintenant.

Accepter, se concentrer sur nos forces.

Louise Boivin, ateliers relationnels





Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.