Quand ressourcement rime avec pleine conscience

mai 01, 2018

Quand ressourcement rime avec pleine conscience

Quand ressourcement rime avec pleine conscience

La vie n’est pas seulement qu’un long fleuve tranquille… À travers des périodes où notre indice de bonheur est à la hausse, il y a parfois des moments un peu plus pénibles que d’autres à traverser. D'ailleurs, c’est une chance que ce soit ainsi : imaginez quelques instants la morosité d’une vie parfaitement linéaire, identique d’une journée à l’autre, sans aucun soubresaut. Quelle platitude serait notre destinée! 

Afin d’être prêt à affronter ces petites tempêtes annuelles (car oui, elles reviendront chaque année, envers et contre tous!), il est primordial de prendre le temps de se ressourcer lorsque la vie se fait plus clémente avec nous. Parce que c’est connu : le meilleur moment pour emmagasiner le positif, c’est lorsque tout notre être est entièrement disposé à recevoir cette énergie revitalisante. Être reconnaissant des cadeaux de la vie lorsqu’il est 17 h 30 un jeudi soir, qu'un des pneus de votre voiture est crevé, que vous êtes arrêté sur le bord de l’autoroute et qu’il n’y a pas de pneu de secours dans le coffre arrière serait une aptitude surhumaine digne de mention lors de la remise du Prix Nobel, n’est-ce pas?!!

Alors, comment se ressourcer? À quelle fréquence le faire? Quel est le meilleur moyen pour y parvenir? Existe-t-il une méthode infaillible? J’ai bien peur de ne pouvoir répondre adéquatement à ces questions. C’est que se ressourcer constitue une activité bien personnelle à chaque individu. Ce qui me ressource entièrement pourrait très bien n’avoir aucun effet sur vous! Il serait donc assez complexe d’établir une liste exhaustive de moyens. 

Quand on y pense plus longuement, la meilleure façon de trouver ce qui réussit véritablement à nous ressourcer, à nous revivifier, c’est de s’écouter. Écouter son corps, car il sait exactement ce dont nous avons besoin au moment opportun. Écouter son esprit, aussi. Être pleinement conscient des messages que notre être nous lance. Comprendre nos réactions dans telle situation, lorsque nous ressentons telle émotion, lorsque nous utilisons tel vocabulaire ou même lorsque nous mangeons tel aliment. Il faut garder en tête que nous formons un tout avec notre univers et que chaque action entraîne une réaction, que ce soit de notre part ou de celle de notre environnement. C’est donc une nécessité d’être attentif à ce qui nous entoure.

Je vous entends d’ici : « C’est bien beau les concepts évasifs, les termes abstraits et tout et tout, mais CONCRÈTEMENT, comment faire le plein d’énergie? Faut-il le faire une fois par semaine? Chaque jour? Une fois par mois? ». Je vous le répète : il n’y a pas de bonne ni de mauvaise réponse. Il n’existe pas de pilule miracle non plus : il faut s’écouter, un point c’est tout!

Pour ma part, mon corps hyper-réagit aux situations que je vis, aux émotions que je ressens et à tout ce qui m’entoure. Alors, si je désire vivre une vie un tant soit peu équilibrée, je me dois de me ressourcer chaque jour. J’écris quotidiennement, ce qui me fait un bien énorme sentimentalement parlant, en éliminant les mauvais sentiments de mon cœur et en les remplaçant par de plus sains. Aussi, je médite une dizaine de minutes par jour, juste le temps qu’il faut pour me détacher définitivement des situations plus difficiles que j’ai dû gérer durant la journée. J’utilise aussi les autocollants Motivop partout dans mon environnement afin de me redonner le sourire lorsque je me prends trop au sérieux (et quand je dis PARTOUT, c’est vraiment PARTOUT : dans ma salle de bain, dans mon auto, au bureau, alouette! Dans tous les endroits où je risque, à un moment ou l’autre de la journée, de poser mes yeux!).

C’est ce qui fonctionne avec moi et mon tempérament anxieux-perfectionniste-quelquefois-rigide-et-contrôlant-mais-si-attachant-au-fond! Et vous, quels sont vos trucs infaillibles? Qu’est-ce qui vous gonfle instantanément de joie, qui vous aide à relativiser la vie, qui vous redonne le sourire et qui vous fait dire pendant les périodes d’épais brouillard : « Ce sont des choses qui arrivent… Je trouverai bien la solution! Ce n’est pas la fin du monde, après tout… »?

Mélanie Bergeron, fondatrice du blogue Fille en quarantaine





Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.

Livraison gratuite tous les lundis d'octobre. CODE PROMO: LUNDIGRATUIT